Les habitants de La Clinge, commune de Flandre orientale, ont d'abord cru à une blague. Mais il n'en était rien.

Vous avez peur de vous déplacer pour faire vos courses ? Cette dame flamande avait tout prévu pour vous. Pour vous éviter de sortir de chez vous, elle faisait de la vente à domicile de papier toilette, gel désinfectant et essuie-tout. Avec son camion, elle circulait dans les rues de la ville pour faire la publicité de son commerce ambulant.

Des affichettes collées sur le véhicule renseignaient les prix de vente des différents produits. Et ils étaient carrément exhorbitants: 20 euros pour un paquet de 32 rouleaux de papier toilette, 4,5 euros pour des essuie-tout et 17,5 euros pour un flacon de 500ml de gel désinfectant. Soit des montants bien plus élevés que ceux en vigueur dans les grandes surfaces. "Vous pouvez aussi payer par bancontact", indiquait aussi l'une des affiches.

Les habitants du quartier ont d'abord pris ça à la rigolade, pensant que leur voisine faisait une blague. Mais ce n'était pas le cas. "C'est scandaleux", se sont exprimés certains après coup. Mise au courant de la situation, la bourgmestre de la commune, Maaike de Rudder (CD&V), a fini par interdire ce commerce ambulant ce mardi. 

Interrogée par Het Laatste Nieuws, la vendeuse flamande s'est défendue, expliquant qu'elle ne voulait en rien profiter de la situation et se faire de l'argent à la revente, mais simplement aider ceux qui ne trouvaient plus de papier toilette dans les magasins. "Je ne voulais rien faire de mal", a-t-elle ajouté, justifiant ses prix très élevés par le fait qu'elle s'était fournie auprès d'un fournisseur de restaurants, dont elle a tu le nom.