"Seul pendant douze ans"

Namur. Après les turbulences qui ont secoué le Théâtre royal de Namur, la situation semble s’améliorer, financièrement parlant. "

Namur. Après les turbulences qui ont secoué le Théâtre royal de Namur, la situation semble s’améliorer, financièrement parlant. "L’assemblée générale a approuvé les comptes 2008, qui se soldent par un boni de 102159,50 €. Je rends hommage à mon prédécesseur, André-Marie Poncelet, qui a redressé la barre", commente Claude Limage, qui est le nouveau président du centre culturel régional. Il poursuit : "Par ailleurs, nous avons établi un budget prudent pour 2009 qui se base sur les anciens subsides accordés. Un budget qui devrait aussi se solder par un boni estimé à 138000 €. Le rapport du réviseur ne fait état d’aucune réserve. Nous avons tenu compte des différentes remarques de l’audit. Une commission financière suit au jour le jour la situation financière. Le conseil d’administration a repris un rôle très actif." La force de la maison tient aux recettes propres emmagasinées : 30 % des recettes sont liées à l’activité. Les 70 % restants proviennent des subventions publiques. Patrick Colpé, le directeur général, bénéficie désormais à ses côtés d’une adjointe et bientôt d’un directeur de l’action culturelle. "Je suis ravi de la restructuration. Je me suis senti bien seul pendant ces 12 ans." A.-F. So.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...