Brèves

L’opérateur public bruxellois de promotion du tourisme Visitbrussels propose désormais un parcours dans les rues du centre de la capitale, à l’aide d’un audioguide autour du thème de l’architecture contemporaine, à savoir celle d’après 1945. But de l’opération concrétisée à l’initiative de jeunes architectes : rendre l’architecture contemporaine accessible au grand public belge et étranger, alors qu’elle apparaît en manque de notoriété à côté de l’Art nouveau. Le parcours fait évoluer le visiteur depuis le bureau de Visitbrussels, situé sur la Grand Place, dans les rues du centre de Bruxelles, et vers Molenbeek. D’autres variantes ne sont pas à exclure à l’avenir. Le guide sonore place à chaque fois l’édifice dans le contexte de son quartier, de sa construction, de la place qu’il occupe sur l’espace public, en l’agrémentant de témoignages recueillis notamment au sein de la population de la capitale. L’initiative se double d’une autre soutenue financièrement, comme la première, par la Région bruxelloise : l’ouverture d’une section consacrée aux édifices d’architecture contemporaine, sur le site web de l’association Arib (Architects in Brussels) (Belga)

Bruxelles

L’architecture pour attirer les touristes

L’opérateur public bruxellois de promotion du tourisme Visitbrussels propose désormais un parcours dans les rues du centre de la capitale, à l’aide d’un audioguide autour du thème de l’architecture contemporaine, à savoir celle d’après 1945. But de l’opération concrétisée à l’initiative de jeunes architectes : rendre l’architecture contemporaine accessible au grand public belge et étranger, alors qu’elle apparaît en manque de notoriété à côté de l’Art nouveau. Le parcours fait évoluer le visiteur depuis le bureau de Visitbrussels, situé sur la Grand Place, dans les rues du centre de Bruxelles, et vers Molenbeek. D’autres variantes ne sont pas à exclure à l’avenir. Le guide sonore place à chaque fois l’édifice dans le contexte de son quartier, de sa construction, de la place qu’il occupe sur l’espace public, en l’agrémentant de témoignages recueillis notamment au sein de la population de la capitale. L’initiative se double d’une autre soutenue financièrement, comme la première, par la Région bruxelloise : l’ouverture d’une section consacrée aux édifices d’architecture contemporaine, sur le site web de l’association Arib (Architects in Brussels) (Belga)