Brèves

Le tribunal de la jeunesse de Courtrai se penchera au printemps 2013 sur l’affaire de harcèlement entre les écolières Kacey et Kayleigh. La harceleuse, Kacey, risque de devoir payer un dédommagement de 2500 euros. L’affaire avait été mise au jour lorsque la mère de Kayleigh avait publié sur internet une vidéo dans laquelle on pouvait apercevoir sa fille se faire maltraiter par sa camarade de classe Kacey et ses amis. Les faits s’étaient produits à la gare de Roulers. Kacey avait vu son monde s’effondrer autour d’elle : elle avait reçu des messages haineux et avait été menacée; ce que la mère de Kayleigh n’avait en aucun cas souhaité. La maman de Kayleigh estimait toutefois que Kacey ne pouvait échapper à sa responsabilité dans les faits. Elle demande à présent un dédommagement de 2500 euros. Kacey a adressé une proposition de conciliation à Kayleigh, qui souffre d’une forme d’autisme, mais elle a refusé. Jeudi dernier, la médiation entre les deux parties a été stoppée. L’affaire va dès lors être traitée par le tribunal de la jeunesse. (Belga)

Roulers

Le tribunal de la jeunesse traitera

l’affaire de harcèlement entre écolières

Le tribunal de la jeunesse de Courtrai se penchera au printemps 2013 sur l’affaire de harcèlement entre les écolières Kacey et Kayleigh. La harceleuse, Kacey, risque de devoir payer un dédommagement de 2500 euros. L’affaire avait été mise au jour lorsque la mère de Kayleigh avait publié sur internet une vidéo dans laquelle on pouvait apercevoir sa fille se faire maltraiter par sa camarade de classe Kacey et ses amis. Les faits s’étaient produits à la gare de Roulers. Kacey avait vu son monde s’effondrer autour d’elle : elle avait reçu des messages haineux et avait été menacée; ce que la mère de Kayleigh n’avait en aucun cas souhaité. La maman de Kayleigh estimait toutefois que Kacey ne pouvait échapper à sa responsabilité dans les faits. Elle demande à présent un dédommagement de 2500 euros. Kacey a adressé une proposition de conciliation à Kayleigh, qui souffre d’une forme d’autisme, mais elle a refusé. Jeudi dernier, la médiation entre les deux parties a été stoppée. L’affaire va dès lors être traitée par le tribunal de la jeunesse. (Belga)