Quand Electrabel veut être écolo, ça ne plait pas à tout le monde

Un vent d'écologie souffle sur Electrabel. Le fournisseur d'énergie souhaite installer trois éoliennes en Flandre occidentale. Problème: elles seraient placées à 250 mètres d'habitations...

Quand Electrabel veut être écolo, ça ne plait pas à tout le monde
©BELGA
Rédaction en ligne & Belga

Electrabel veut construire trois éoliennes à 250 mètres d'une dizaine de maisons dans le rue Tilruy à Rekkem (Flandre occidentale), rapporte le journal De Standaard, repris par Het Laatste Nieuws . Même si le fournisseur d'énergie propose une compensation, les habitants ne sont pas pour autant enthousiastes.

"J'ai signé un contrat pour recevoir 5000 euros par an pendant 20 ans pour qu'Electrabel puisse obtenir son permis de construire", déclare un des habitants, qui préfère garder l'anonymat.

"100.000 euros ça peut sembler beaucoup, mais je préférerais que ces éoliennes ne soient pas installées chez moi. Ma maison va certainement perdre un quart de sa valeur avec ces machines à côté. 5000 euros par an, ce n'est pas suffisant."

Pourtant, c'est une des premières fois qu'Electrabel s'engage à mettre de l'argent sur la table pour s'assurer de la construction de ses éoliennes. "Nous pratiquons de la sorte depuis un petit temps. Les habitants reçoivent de l'argent parce que la construction d'une éolienne amène quelques restrictions et règles", déclare Sara De Bruyn d'Electrabel. "Ils ne pourront pas construire de bâtiments plus hauts que 20 mètres ou planter des arbres de cette hauteur, car cela ralentirait le vent, et diminuerait le rendement des éoliennes. Si jamais il devait y avoir d'autres interdictions la compensation financière serait plus grande, par exemple si nous devons accéder à leurs terrains."

Concernant les chiffres exacts des montants, Sara De Bruyn ne s'est pas prononcée.

Electrabel à contre-courant

En 2012, 37 nouvelles éoliennes ont été installées en Flandre, représentant une puissance supplémentaire de 78 mégawatts (MW), a indiqué mardi l'association flamande de l'énergie éolienne (VWEA).

"Si la Flandre veut atteindre son objectif concernant les énergies renouvelables, il faut accélérer le développement des éoliennes", plaide la VWEA. Le nombre de nouvelles éoliennes a diminué l'année dernière en Flandre, par rapport à 2011. La Flandre compte désormais 228 éoliennes, atteignant une puissance installée de 420 MW, soit l'équivalent de la consommation énergétique de 240.000 ménages.

Mais la Flandre s'est fixé l'objectif d'atteindre 1.500 MW de puissance installée d'ici 2020. "Il faut donc installer au moins 130 MW par an, les sept prochaines années", estime la VMEA. Soit deux éoliennes par commune, précise l'association.

L'objectif reste réaliste, selon le secteur, à condition de simplifier rapidement la législation. Le cabinet du ministre flamand de l'Aménagement du Territoire, Philippe Muyters, travaille notamment à l'élaboration d'une licence unique. "Le dossier sera finalisé dans les prochains mois", précise Bart Bode de la VWEA.

En 2012, 15 nouvelles éoliennes ont été installées en Wallonie totalisant une puissance supplémentaire d'un peu plus de 34 mégawatts, a rapporté l'Association pour la promotion des énergies renouvelables (APERe). Le parc éolien wallon compte actuellement 261 turbines pour une puissance installée de 576 MW.

Sur le même sujet