Brèves

Cent seize emplois vont être supprimés dans les années à venir à la ville de Malines, selon les grandes lignes du plan d’économies présenté jeudi par la coalition Vld-Groen-m +, N-VA, CD&V. L’administration communale affirme que ces mesures s’imposent sans quoi un trou financier de 24,3 millions d’euros pourrait bien se créer d’ici 2019, même sans nouveaux investissements. Ce déficit énorme qui menace s’explique, selon la ville, par les frais causés par le vieillissement en matière de pensions et de salaires (aussi au CPAS), par la crise économique et quelques investissements nécessaires déjà programmés, ainsi que par les choix politiques que la ville maintiendra. La ville de Malines dépense ainsi annuellement 7 millions de plus que la moyenne en frais de police et de pompiers. La nouvelle équipe communale a aussi l’intention d’investir davantage dans la modernisation de la ville ou dans l’organisation d’événements culturels supplémentaires. Dans son plan pluriannuel, elle prévoit notamment de faire passer le budget emprunt de 8 à 17 millions d’euros. La ville disposera ainsi, pour toute la législature, d’un budget investissements d’environ 150 millions d’euros. Afin d’éviter de devoir procéder à une hausse des impôts, l’administration communale veut faire des économies sur les salaires de son personnel. Elle supprimera donc dans les années à venir 116 emplois temps plein. Cette année, il sera mis fin au contrat de travail de 27 personnes. En outre, 70 fonctionnaires partant à la retraite ne seront pas remplacés. (Belga)

Malines

Cent seize emplois seront supprimés à l’administration de la Ville

Cent seize emplois vont être supprimés dans les années à venir à la ville de Malines, selon les grandes lignes du plan d’économies présenté jeudi par la coalition Vld-Groen-m +, N-VA, CD&V. L’administration communale affirme que ces mesures s’imposent sans quoi un trou financier de 24,3 millions d’euros pourrait bien se créer d’ici 2019, même sans nouveaux investissements. Ce déficit énorme qui menace s’explique, selon la ville, par les frais causés par le vieillissement en matière de pensions et de salaires (aussi au CPAS), par la crise économique et quelques investissements nécessaires déjà programmés, ainsi que par les choix politiques que la ville maintiendra. La ville de Malines dépense ainsi annuellement 7 millions de plus que la moyenne en frais de police et de pompiers. La nouvelle équipe communale a aussi l’intention d’investir davantage dans la modernisation de la ville ou dans l’organisation d’événements culturels supplémentaires. Dans son plan pluriannuel, elle prévoit notamment de faire passer le budget emprunt de 8 à 17 millions d’euros. La ville disposera ainsi, pour toute la législature, d’un budget investissements d’environ 150 millions d’euros. Afin d’éviter de devoir procéder à une hausse des impôts, l’administration communale veut faire des économies sur les salaires de son personnel. Elle supprimera donc dans les années à venir 116 emplois temps plein. Cette année, il sera mis fin au contrat de travail de 27 personnes. En outre, 70 fonctionnaires partant à la retraite ne seront pas remplacés. (Belga)