Brèves

Le tribunal correctionnel de Courtrai a condamné mardi un homme de 30 ans habitant de Harelbeke à une peine de cinq ans de prison avec sursis, pour laquelle seule la détention préventive est effective. Bart G. est coupable de tentative de meurtre. Il avait essayé d’étrangler sa petite amie le jour de son anniversaire. "Mon client n’avait pas l’intention de tuer Anne-Marie C.", explique l’avocat de Bart G., qui avait simplement oublié l’anniversaire de sa compagne de l’époque. Anne-Marie C. était à ce point déçue qu’elle a tenté de se suicider à deux reprises. Elle a encore essayé une troisième fois devant les yeux de son petit ami. Bart G. ne savait pas comment réagir et a paniqué. Selon le ministère public, il a tenté d’étrangler sa petite amie dans la nuit du 26 au 27 juin 2011. La femme a subi des lésions au cou et dans le dos. "Elle devait mourir", selon le procureur. L’avocat de la victime a lui expliqué que Bart G. avait d’abord essayé de l’étrangler avec ses mains avant de se servir du câble de la souris de l’ordinateur. Anne-Marie C. a ensuite été enfermée dans la cave et dans le grenier. Elle a finalement pu s’échapper via la fenêtre. Bart G. a affirmé n’avoir voulu faire aucun mal à sa petite amie de l’époque. Il ne pouvait plus supporter son comportement hystérique. Le juge a accordé mardi 2 500 euros de dommages et intérêts à la victime. (Belga)

Harelbeke

Cinq ans de prison avec sursis pour un homme ayant voulu étrangler sa compagne

Le tribunal correctionnel de Courtrai a condamné mardi un homme de 30 ans habitant de Harelbeke à une peine de cinq ans de prison avec sursis, pour laquelle seule la détention préventive est effective. Bart G. est coupable de tentative de meurtre. Il avait essayé d’étrangler sa petite amie le jour de son anniversaire. "Mon client n’avait pas l’intention de tuer Anne-Marie C.", explique l’avocat de Bart G., qui avait simplement oublié l’anniversaire de sa compagne de l’époque. Anne-Marie C. était à ce point déçue qu’elle a tenté de se suicider à deux reprises. Elle a encore essayé une troisième fois devant les yeux de son petit ami. Bart G. ne savait pas comment réagir et a paniqué. Selon le ministère public, il a tenté d’étrangler sa petite amie dans la nuit du 26 au 27 juin 2011. La femme a subi des lésions au cou et dans le dos. "Elle devait mourir", selon le procureur. L’avocat de la victime a lui expliqué que Bart G. avait d’abord essayé de l’étrangler avec ses mains avant de se servir du câble de la souris de l’ordinateur. Anne-Marie C. a ensuite été enfermée dans la cave et dans le grenier. Elle a finalement pu s’échapper via la fenêtre. Bart G. a affirmé n’avoir voulu faire aucun mal à sa petite amie de l’époque. Il ne pouvait plus supporter son comportement hystérique. Le juge a accordé mardi 2 500 euros de dommages et intérêts à la victime. (Belga)