L'hôpital Saint-Pierre poursuit sa modernisation à Ottignies-LLN

De nouveaux blocs opératoires pour la clinique ottintoise.

Na. W.
L'hôpital Saint-Pierre poursuit sa modernisation à Ottignies-LLN

Un nouveau chantier se termine à la Clinique Saint-Pierre d’Ottignies. Cinq nouvelles salles d’opération s’ouvriront à l’hôpital de jour chirurgical à la fin avril. Dont coût : 7,5 millions d’euros. Situées au 5 e étage de la clinique, elles accueilleront plusieurs types d’opération d’un jour comme des interventions orthopédiques, dentaires et ophtalmologiques.

Il devenait en effet nécessaire pour l’hôpital ottintois de construire ces nouveaux blocs opératoires. Les anciens ont été installés au début des années 80. Et, avec le temps, ils commençaient à devenir obsolètes. Les nouveaux blocs opératoires ont donc pris place dans des anciennes unités démontées, et refaites à neuf.

Les murs de ces salles ont été habillés en Corian, une technologie novatrice. Une première en Europe. "C’est un matériau massif et non poreux, précise Emmanuel Rigot, chef du département technique adjoint. Il offre de nombreuses qualités par rapport à l’entretien et à l’hygiène, un aspect important dans les salles d’opération. Nous avons également refait tout le système de ventilation de A à Z. Ainsi, la salle respecte au mieux les normes d’hygiène exigées."

Les patients pourront donc être opérés dans un environnement de qualité. Ces cinq nouvelles salles d’opération répondent également à un besoin urgent de la Clinique St-Pierre. Les salles existantes sont très souvent saturées, les délais pour obtenir une opération s’allongent, il fallait donc remédier à ce problème. Ces travaux sont une aubaine pour l’hôpital qui pourra accueillir davantage de patients.

Du côté du personnel hospitalier, on félicite l’ergonomie de ces nouveaux locaux. Les fenêtres présentes dans ces salles offrent également au personnel un cadre lumineux et agréable. Loin des salles d’opération construites dans les sous-sols des hôpitaux. "C’est un environnement de travail accueillant, souligne Myriam Seront, directrice du département infirmier. Pour les chirurgiens et le personnel hospitalier, c’est important de travailler avec la lumière du jour. On se rend compte du temps qui passe et c’est plus agréable que de travailler dans des salles ne possédant que la lumière artificielle."

Outre le bien-être du personnel, ces transformations sont aussi destinées à rendre le séjour des patients plus plaisant dans les blocs opératoires. "Il faut savoir que dans l’hôpital de jour, la majorité des patients ne sont pas sous anesthésie générale, précise Myriam Seront. Donc il faut un environnement sain, ergonome mais aussi attrayant pour le patient."

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...