Le plan d'urgence levé à Sijsele après une "menace concrète" contre un camp de réfugiés

Le plan communal d'urgence et d'intervention a été levé samedi midi à Damme (Flandre occidentale) après avoir été déclenché dans la matinée en raison d'une "menace concrète" sur le camp d'accueil de réfugiés de Sijsele, non loin de là.

Belga
Le plan d'urgence levé à Sijsele après une "menace concrète" contre un camp de réfugiés
©Belga

Le plan communal d'urgence et d'intervention a été levé samedi midi à Damme (Flandre occidentale) après avoir été déclenché dans la matinée en raison d'une "menace concrète" sur le camp d'accueil de réfugiés de Sijsele, non loin de là. Aucun explosif n'y a été découvert. Une lettre de menaces avait évoqué de potentielles explosions. Les occupants ont dès lors pu réintégrer les lieux. Les 357 habitants du camp avaient été évacués samedi aux environs de 06h00 vers le Sportpark de Moerkerke. Le centre administratif de Damme avait reçu jeudi une lettre de menace stipulant que des explosifs se trouvaient dans le camp et exploseraient ce samedi à 09h45.

Une enquête a directement été ouverte par la police, qui a passé le terrain au peigne fin et qui n'a pas découvert d'explosifs. Le plan d'urgence a dès lors été levé et les occupants ont pu réintégrer les lieux.

La section brugeoise du parquet de Flandre occidentale ne souhaite, quant à elle, pas s'exprimer sur la lettre de menaces.