Namur : Loyers se met au Pédibus

Le premier trajet de Pédibus a été effectué mercredi à Loyers.

L.Do
Namur : Loyers se met au Pédibus

A l’image du Pédibus de Malonne, la commune de Loyers s’est lancée elle aussi dans ce projet de mobilité durable en se rendant à l’école à pied. Encadré par des enseignants et des parents, le premier trajet a réuni une trentaine d’enfants. Les premiers avaient rendez-vous à l’arrêt situé rue de Maizeret à 7h45, mercredi. C’est un projet qui mûrit depuis environ deux ans, grâce à une collaboration entre l’école communale de Loyers, la Ville de Namur et l’ASBL Empreintes, via plusieurs étapes.

En 2014, l’ASBL propose à l’école le défi Emile le serpent mobile. "Grâce à ce projet, les enfants vont réfléchir à toute une série de choses liées à leur mobilité, les conséquences de venir à l’école en voiture, les solutions envisagées, l’infrastructure qui devrait être mise en place, etc.", explique Julie Allard, chargée de projet pour l’ASBL.

Via ce défi, les enfants et leurs parents vont devoir relever le challenge de venir plusieurs fois à l’école autrement qu’en voiture. Résultat, 20 % de parents ont joué le jeu, alors qu’à la même époque, l’échevinat de la Mobilité inaugurait de nouveaux sentiers balisés, notamment à Loyers.

Dès lors , la machine est en route, le directeur de l’école qui habite Malonne connaît déjà le Pédibus, alors pourquoi pas à Loyers ? A partir de mai 2015, Mme Bertrand, institutrice de 5e et 6e primaire, s’engage dans ce vaste projet avec ses élèves, "nous avons rédigé un règlement à l’attention de la Ville, dessiné le logo Pédibus, tracé et défini les trois itinéraires". L’association des parents s’investit aussi et c’est finalement toute une dynamique qui s’installe dans cette école.

"Le trajet vers l’école, c’est aussi un lieu d’apprentissage, il y a la nature, la sécurité et puis apprendre à se connaître tout simplement", commente Julie Allard.

Pour le moment, trois arrêts ont été placés dans le village. L’école cherche encore des bénévoles pour le Pédibus qui démarre tous les mercredis aller et retour. Et pourquoi pas, envisager à terme des trajets quotidiens.