Le parquet d’Anvers veut juger 30 policiers et agents chargés des transferts des détenus pour harcèlement et racisme

Le parquet d’Anvers veut que trente policiers et policières de la police d’Anvers et membres du corps de sécurité du ministère fédéral de la Justice soient jugés par le tribunal correctionnel pour brimades et harcèlement systématique envers collègues pendant les heures de service.

Le parquet d’Anvers veut juger 30 policiers et agents chargés des transferts des détenus pour harcèlement et racisme
©Belga
Quinze d’entre eux devront également répondre d’actes et comportements racistes. Dans le genre: "Désolé mais pas question pour moi...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet