Le domaine de Blaarmeersen évacué à Gand: "Des groupes de jeunes francophones sont venus semer la zizanie"

Le centre récréatif de Blaarmeersen, à Gand, a été le théâtre de violents affrontements ce mercredi, rapporte nos confrères du Het Laatste Nieuws.

Le domaine de Blaarmeersen évacué à Gand: "Des groupes de jeunes francophones sont venus semer la zizanie"
©BELGA

C'est une ouverture chahutée qu'a connue la plage du domaine de Blaarmeersen à Gand pour son premier jour de baignade officiellement autorisée. Beaucoup de monde était présent sur place pour se rafraichir et une violente bagarre a éclaté. Des jets de bouteilles ont eu lieu. Une personne a dû être transportée à l’hôpital suite à une commotion cérébrale et une deuxième a également été blessée.

J’y étais moi-même cet après-midi pendant quelques heures”, explique Sofie Bracke (Open Vld), échevine du Sport à Gand à nos confrères de Het Laatste Nieuws. “L’ambiance n’était pas très bonne, on pouvait le ressentir. Il y avait de nombreux groupes de jeunes francophones, de Vilvorde, de Dunkerque...".

Une règle qui ne passe pas

Une règle est d'application sur place pour favoriser les habitants locaux : les habitants de Flandre orientale peuvent entrer gratuitement sur présentation de leur carte d’identité. Les autres doivent réserver et payer un euro. Seulement 35% de personnes qui ne sont pas originaires de Flandre orientale sont autorisées sur la plage du domaine.

"Mais des groupes de jeunes francophones, qui n’avaient apparemment pas fait de réservation, ont brisé les barrières à différents endroits pour entrer quand même. Ils ont commencé à semer la zizanie. Ils montaient sur les toboggans du mauvais côté, défiaient les maîtres-nageurs. Ce sont clairement des jeunes qui n’ont aucun respect pour les règles", déplore Sofie Bracke.

Un membre du personnel pris à parti

La police est rapidement arrivée sur les lieux. Lorsque l’ambulance est également arrivée sur les lieux, des bouteilles ont été lancées. "Un des membres du personnel de sécurité a été touché. Lorsque cet homme est sorti du poste de secours après avoir été soigné, il a été à nouveau attaqué. La police était toujours présente et a pris des mesures immédiates. Puis toute la zone de la plage a été évacuée”, déclare Bart De Cocker, porte-parole de la police à HLN. Deux personnes ont été transportées vers l’hôpital.

Le bourgmestre de Gand, Mathias De Clercq, a décidé de prendre des mesures supplémentaires pour les jours qui viennent: "Demain, nous consulterons la police pour voir ce qu'il est possible de faire". "Le Blaarmeersen est une zone de loisirs, les gens viennent ici pour bronzer et s’amuser", conclut-il.