Les sauveteurs de la Côte appellent à la prudence après le décès d'un adolescent de 17 ans : "La mer est traître, même quand elle semble calme"

La mer semblait calme hier lorsqu'un garçon de 17 ans s'est noyé à Ostende. Les sauveteurs appellent les gens à rester prudent, même lorsque la mer est peu agitée.

Les sauveteurs de la Côte appellent à la prudence après le décès d'un adolescent de 17 ans : "La mer est traître, même quand elle semble calme"
© Belga

Bart Van Eechoute, chef des sauveteurs à Middelkerke confirme à De Morgen que la mer était en fait calme et qu'il y avait peu de vent hier. "Mais nous sommes dans une période de marée de printemps. L'ensemble de la masse d'eau se déplace alors parallèlement au littoral, en direction des Pays-Bas. Tout le monde dans le courant se déplace avec lui. Plus on s'enfonce dans la mer, plus le courant est fort", insiste le secouriste.

La marée de printemps était à son maximum hier lorsque le jeune de 16 ans a perdu la vie. Le courant pouvait atteindre jusqu'à 4 km/h, ce qui est considérable, note le média flamand.

Le maximum de cette marée particulière est donc passé mais les marrées de printemps durent plusieurs jours. Il faut donc rester prudent. "Les marées de printemps se produisent toujours dans les trois jours qui suivent une nouvelle ou une pleine lune, et se produisent donc tous les quatorze jours", explique Eechoute. "La mer est traître, même quand elle semble calme."