Une manifestation organisée à Gand dimanche soir pour dénoncer les violences sexuelles

La contestation ne faiblit pas.

Une manifestation organisée à Gand dimanche soir pour dénoncer les violences sexuelles
©GUILLAUME JC
Belga

L'organisation Meldet appelle à venir manifester dimanche soir à 18h00 pour dénoncer les violences sexuelles fréquentes dans les cafés et bars gantois. Le viol déclaré d'une femme fin octobre a déclenché cette action. Une lettre ouverte sera déposée à l'hôtel de ville gantois. Fin octobre, une femme aurait été violée dans un café de Gand. Elle a signalé son agression à l'organisation Meldet et le parquet de Flandre orientale a ouvert une enquête. Ce dernier ne communiquera pas davantage sur l'affaire, comme c'est de mise pour les affaires de viol déclaré.

Pour Meldet, la réaction de la police de Gand quant aux faits était insuffisante. Elle insiste pour que l'agression sexuelle ne soit pas relativisée.

"Nous savons qu'il ne s'agit pas d'un fait isolé, et nous reconnaissons qu'il existe un énorme problème d'harcèlement et de violence sexuelle dans le monde de la nuit", est-il écrit dans une lettre ouverte signée par les gestionnaires d'une quarantaine de cafés gantois. "Depuis la réouverture complète de l'horeca (et la réouverture du monde de la nuit) le 1er octobre, nous remarquons une augmentation" des agressions sexuelles.

Afin d'attirer l'attention sur la question, une manifestation est organisée depuis le Gentse vrijdagmarkt jusqu'à l'hôtel de ville de Gand, où la lettre ouverte sera remise.

Les agressions sexuelles dans les bars et cafés sont au devant de l'actualité depuis la mi-octobre, avec la dénonciation de tels actes dans deux bars du cimetière d'Ixelles, au Waff et à El Café. Depuis, les témoignages de femmes droguées et violées dans des bars se multiplient, sous le hashtag "#balancetonbar".