Le père de l'exploitante de la crèche 't Sloeberhuisje à Mariakerke reste en prison

Le père de la gérante de la crèche 't Sloeberhuisje, à Mariakerke (Gand), reste en prison, a décidé mercredi la chambre du conseil de Gand.

Le père de l'exploitante de la crèche 't Sloeberhuisje à Mariakerke reste en prison
©BELGA

Vendredi dernier, un bébé de six mois accueilli dans l'établissement est décédé des suites d'un grave traumatisme cérébral. La fillette âgée de six mois a succombé le 18 février à ses blessures, qu'elle aurait subies à la crèche. La veille, l'hôpital universitaire de Gand (UZ Gent) avait averti le parquet qu'un bébé avait été admis avec un grave traumatisme crânien, occasionné dans des circonstances peu claires. Le bébé avait été hospitalisé en urgence après un appel de la crèche 't Sloeberhuisje.

Le parquet de Flandre orientale avait désigné un médecin légiste et le juge d'instruction avait fait poser des scellés sur la crèche. L'enquête a mené à l'interpellation de trois responsables : l'exploitante de l'établissement, son père et une employée. Cette dernière a entretemps été relaxée par le juge d'instruction car elle n'était pas liée aux faits. La gérante a été libérée sous conditions mais a été inculpée d'homicide involontaire.

Le père de la gérante a lui été placé sous mandat d'arrêt du chef de coups et blessures ayant entraîné la mort sans intention de la donner. La chambre du conseil vient de confirmer son arrestation. Le suspect voit sa détention prolongée d'un mois. La défense peut encore faire appel.

"La confirmation de l'arrestation est conforme à nos attentes", a commenté Me Charlotte Demaitre, l'avocate du suspect. Elle n'a pas souhaité donner de détails sur l'enquête, affirmant respecter le secret de l'instruction. "Nous attendons qu'une enquête approfondie soit menée dans l'intérêt de toutes les parties et nous espérons que la sérénité pourra être préservée. Nous attendons les résultats de l'enquête", a-t-elle dit.