La crèche où un bébé de six mois a été secoué avait fait l'objet de 30 plaintes

Les parents de plusieurs enfants ont appelé trente fois les services de "Kind en Gezin", l'équivalent en Flandre de l'ONE, pour se plaindre de la crèche "'t Sloeberhuisje" à Mariakerke (Gand), les semaines précédant le décès d'un bébé de six mois violemment secoué dans l'établissement.

Belga
La crèche où un bébé de six mois a été secoué avait fait l'objet de 30 plaintes
©BELGA

Les parents disent avoir été dissuadés de porter plainte par l'organisme public, selon des informations publiées lundi par le quotidien flamand Het Laatste Nieuws. Une plainte a par ailleurs été introduite contre "Kind en Gezin". Un couple, dont l'enfant fréquentait la crèche, explique avoir appelé quatre fois le point de contact de "Kind en Gezin" entre décembre et janvier. "Nous avons également appris que d'autres parents avaient eu plusieurs contacts avec l'organisme", ressort-il de l'article. "Si nous rassemblons tout ça, on arrive à trente coups de fils en trois mois."

Les parents n'ont toutefois pas pris contact avec les services responsables pour signaler de mauvais traitements mais des problèmes d'ordre administratif tels que la facturation de jours d'absence. Lors de plusieurs échanges téléphoniques, les parents disent avoir été dissuadés de déposer plainte contre l'établissement d'accueil.

Les parents ont depuis déposé une plainte à la police contre "Kind en Gezin". "Nous trouvons que le gouvernement a mis en danger la sécurité de nos enfants en ne réagissant pas aux nombreux signalements et plaintes", déplorent-ils.

L'organisme public a pour sa part expliqué qu'il ne lui était pas possible de préciser le nombre de signalements reçus. "Nos services doivent collecter cela, mais ils sont très occupés en ce moment", a-t-il précisé.

Le cabinet du ministre flamand de la Santé publique, Wouter Beke (CD&V), a annoncé il y a deux semaines qu'un audit allait être mené afin de comprendre pourquoi aucune mesure n'a été prise à la suite des plaintes reçues.

Le 18 février, une petite fille de six mois est décédée à l'hôpital universitaire de Gand d'un traumatisme crânien après avoir été violemment secouée à la crèche "'t Sloeberhuisje" à Mariakerke (Gand). Le père de la gérante de la crèche a depuis été placé sous mandat d'arrêt du chef de coups et blessures ayant entraîné la mort sans intention de la donner.