Geen commentaar: une crèche flamande fermée par manque de personnel néerlandophone

La qualité des crèches constitue l’un des sujets les plus commentés en Flandre depuis le début de l’année. Des drames à répétition ont contraint le Parlement flamand à instaurer une commission parlementaire. Ils ont poussé à la démission Wouter Beke (CD&V), le ministre régional du Bien-être et plongent aujourd’hui dans l’embarras Hilde Crevits qui l’a remplacé au pied levé.

Geen commentaar: une crèche flamande fermée par manque de personnel néerlandophone
©Shutterstock
Il faut dire que la succession de drames fait froid dans le dos. Depuis cinq ans, la justice a dû intervenir...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet