Pollution en Flandre : les PFAS sont répandus dans les eaux souterraines peu profondes flamandes

Les substances per- et polyfluoroalkylées (PFAS) semblent répandus dans les eaux souterraines en Flandre.

Belga
Pollution en Flandre : les PFAS sont répandus dans les eaux souterraines peu profondes flamandes
©Shutterstock

Elles ont été retrouvées dans 88% des puits de mesure examinés par l'agence flamande de l'environnement (VMM), sans qu'une source directe de pollution soit identifiée, écrivent Het Belang van Limburg et la Gazet van Antwerpen mercredi. La VMM a examiné 200 puits de 1,3 à 34 mètres de profondeur, à la recherche de 45 PFAS. Dix-sept ont été détectées, la plupart en faibles concentrations.

"L'origine de ces substances n'a pas été étudiée, mais il s'agit de composés artificiels provenant de l'industrie, des ménages ou des pompiers, qui peuvent se retrouver dans les eaux souterraines via différentes voies, comme l'air, l'eau et le sol", explique l'administrateur général de la VMM, Bernard De Potter.

Le nombre le plus élevé de PFAS retrouvés dans un même puits était de 11, tandis que 24 puits n'en présentaient pas un seul. Ces derniers se trouvent tous en dehors de la province d'Anvers.

Il n'existe pas encore de normes pour les PFAS dans les eaux souterraines en Flandre. La VMM a donc comparé les résultats des mesures avec les directives européennes. Dans 6% des sites, la norme pour l'eau potable concernant le PFAS-20 a été dépassée. Dans un site, à savoir Zwijndrecht, la norme pour l'eau potable concernant tous les composés PFAS mesurés a été dépassée.