Violences liées au milieu de la drogue à Anvers: deux individus interpellés après des coups de feu, la police ferme les abords de la gare centrale

Une fusillade a eu lieu près de la gare centrale d'Anvers dans la nuit de mercredi à jeudi, a indiqué la police d'Anvers. Aucune victime n'est pour le moment signalée.

Violences liées au milieu de la drogue à Anvers: deux individus interpellés après des coups de feu, la police ferme les abords de la gare centrale
©BELGA

Deux personnes ont été interpellées jeudi matin, à Anvers, dans le cadre de l'enquête relative aux coups de feu survenus la nuit dernière près de la gare centrale, a indiqué le parquet d'Anvers, qui qualifie les deux individus de "possiblement impliqués". Aucune personne n'a été blessée lors de l'incident.

L'enquête devra, entre autres, déterminer s'il existe un lien avec le milieu de drogue.

Le parquet a par ailleurs indiqué qu'un conteneur suspect a été mis de côté dans la zone portuaire d'Anvers et qu'un lien avec les coups de feu de la nuit dernière ne peut être exclu. Le parquet n'était pas encore en mesure d'affirmer que le conteneur renfermait effectivement de la drogue.

La N-VA veut réunir d'urgence la commission de l'Intérieur de la Chambre

La N-VA, dont le président est le bourgmestre d'Anvers Bart De Wever, a réclamé jeudi une réunion d'urgence de la commission de l'Intérieur de la Chambre sur les violences armées liées au milieu de la drogue dans la métropole portuaire. Elle suit en cela une demande préalable du Vlaams Belang, qui préside cette commission en la personne du député Ortwin Depoortere, à la différence que ce dernier pointe tant la responsabilité de la ministre de l'Intérieur Annelies Verlinden (CD&V) que celle du bourgmestre De Wever. La N-VA ne vise que Mme Verlinden.

Pour le parti d'extrême droite, il conviendrait même d'appeler l'armée en renfort, comme ce fut le cas pour l'opération Vigilant Guardian après les attentats de 2015, afin de faire face à ce qu'il qualifie de guerre des mafias de la drogue dans les rues d'Anvers.

La police ferme les abords de la gare centrale pour investigation

La police d'Anvers a fermé jeudi midi l'accès à la place Reine Astrid devant la gare d'Anvers-Central afin de mener de nouvelles investigations en lien avec les coups de feu survenus mercredi soir dans les environs. "Il faut entrer ou sortir de la gare par un autre accès", ont demandé les forces de l'ordre sur les réseaux sociaux. "Nous essayons de limiter les nuisances". Les coups de feu survenus mercredi soir sont probablement liés au milieu de la drogue.