Gand ouvrira début 2023 un "village d'urgence" pour accueillir 600 réfugiés ukrainiens

La localité gantoise d'Oostakker accueillera à partir de début 2023 un village pour l'accueil d'urgence de quelque 600 réfugiés ukrainiens, ont annoncé jeudi l'administration communale de Gand et le gouvernement flamand.

Gand ouvrira début 2023 un "village d'urgence" pour accueillir 600 réfugiés ukrainiens
© BELPRESS

"Ces derniers jours, un accord de principe a été trouvé avec le propriétaire du terrain", a indiqué l'administration communale dans un communiqué.

"Le plan est de rendre le village d'urgence prêt à être utilisé d'ici le début de 2023. Les travaux préparatoires débuteront en septembre-octobre", en vertu de cet accord de principe conclu entre la Flandre et la ville de Gand, précise le texte.

Avec ce nouveau village d'urgence comprenant quelque 200 logements, Gand et la Flandre préparent l'accueil des 332 réfugiés d'Ukraine qui sont actuellement pris en charge par des familles d'accueil. La ville propose également des abris collectifs à petite échelle dans plusieurs endroits à Gand, soit 120 places. À partir du 7 octobre, des places supplémentaires seront également progressivement offertes à 105 personnes dans un bâtiment de la Hofstraat.

Environ 16.000 réfugiés ukrainiens sont actuellement hébergés en Flandre.

"Pour le moment, il y a encore suffisamment de places disponibles, mais nous ne savons pas comment la guerre va évoluer. C'est pourquoi le gouvernement flamand a décidé avant l'été de prévoir des fonds supplémentaires pour des accueils locaux et un village d'urgence supplémentaire", a déclare le ministre flamand des Affaires intérieures, Bart Somers (Open Vld), cité par le communiqué.