Une enquête ouverte après l'incendie de deux véhicules blindés de l'armée à Audenarde

Le parquet de Flandre orientale a ouvert une enquête après que le feu a été bouté à deux véhicules blindés de l'armée à Audenarde. L'incendie est criminel, un groupe d'activistes palestiniens est soupçonné.

Une enquête ouverte après l'incendie de deux véhicules blindés de l'armée à Audenarde
©PHOTONEWS

Le feu s'est déclaré dimanche matin dans le zoning Westerring situé le long de la N60 à Audenarde, à proximité de l'entreprise OIP. Deux tanks de l'armée belge y ont été incendiés. La firme OIP, filiale de la multinationale israélienne Elbit Systems, fabrique des systèmes électro-optiques, tels que des lunettes de vision diurne et nocturne.

L'incendie a été rapidement maîtrisé mais les deux véhicules blindés ont totalement brûlé. Personne n'a été blessé, on ne déplore que des dégâts matériels. L'inscription "Shut Elbit Down" a été inscrit sur les murs de l'entreprise.

Le parquet a désigné un expert pour éclaircir les circonstances du sinistre. Il semble évident déjà que le feu a été bouté. Le bourgmestre Marnic De Meulemeester (Open VLD) ne dispose pas d'informations supplémentaires pour le moment.