Cinq suspects interpellés pour avoir séquestré et torturé deux criminels à Anvers

Cinq personnes suspectées de s'en être pris à des criminels liés aux incidents survenus ces dernières semaines à Anvers ont été interpellées mercredi par la police judiciaire fédérale (PJF).

Cinq suspects interpellés pour avoir séquestré et torturé deux criminels à Anvers
©shutterstock

Officiellement, il s'agit d'une "enquête pour séquestration". À la suite des incidents survenus avec des bombes incendiaires à Anvers, une des familles visées par les attaques a décidé de constituer elle-même des "équipes de surveillance" pour se protéger contre les agresseurs.

La police soupçonne qu'une de ces équipes a fini par mettre la main sur deux individus avant de les maintenir enfermés dans un lieu où ils ont été torturés. Après quoi, les victimes ont finalement été relâchées. Des photos et des vidéos de l'incident ont fuité sur les réseaux sociaux et dans la presse il y a quelques semaines.

D'après les forces de l'ordre, les suspects impliqués dans cette affaire de séquestration ont été identifiés "grâce à un travail d'enquête approfondi". Mercredi matin, six perquisitions ont été effectuées à Berchem, Borsbeek, Deurne et Steenokkerzeel. Grâce à elles, quatre hommes et une femme, tous âgés de 20 à 31 ans, ont été interpellés. Le juge d'instruction décidera de leur placement sous mandat d'arrêt après les avoir entendus.