Meurtres en série dans une maison de repos à Oostrozebeke

Trois meurtres et six tentatives de meurtre ont été commis dans une maison de repos de la ville d'Oostrozebeke, en Flandre occidentale, révèlent dans une enquête publiée mercredi Het Laatste Nieuws et VTM Nieuws.

Meurtres en série dans une maison de repos à Oostrozebeke
©BELGA

Les victimes ont été empoisonnées à l'insuline. Si les meurtres ont cessé, aucun auteur n'a pour l'instant été identifié. Le premier cas a eu lieu début juillet 2020. Pendant environ un an, plusieurs résidents du centre de soins résidentiels de Rozenberg se sont fait injecter une surdose d'insuline. Trois personnes ont ainsi trouvé la mort. Un homme de 87 ans a survécu à deux empoisonnements, mais a fini par succomber à la troisième tentative.

Aucune des victimes n'avait besoin d'insuline. L'établissement de soins a sollicité la police, qui reste à ce jour avec peu d'éléments. Néanmoins, tous les membres du personnel ainsi que les familles des patients ont été interrogés.

Les injections ont soudainement cessé en août 2021. Les meurtres et tentatives de meurtres sont restés sous le radar pendant deux ans. L'enquête s'est exceptionnellement déroulée sous embargo.

En raison du secret de l'enquête, la maison de repos n'a pas voulu commenter les faits. "Nous espérons que le tribunal pourra bientôt conclure ses travaux", s'est-elle contentée de déclarer.