L'administration flamande reconnaît un "quatrième incident" dans les maisons de repos

L'agence flamande de la santé Agentschap Zorg en Gezondheid confirme mardi qu'un quatrième incident a été signalé dans une maison de repos et de soins, après trois premiers cas de mort suspecte par injection d'insuline.

L'administration flamande reconnaît un "quatrième incident" dans les maisons de repos
©Shutterstock

L'information a été reçue "très récemment" et est examinée, ajoute l'agence sans fournir davantage de précisions. Elle confirme en outre qu'une enquête a été ouverte sur un incident survenu au centre de soins Sint-Lambertus' Buren à Halen, qui fait désormais l'objet d'une surveillance renforcée. Plus tôt dans la journée, la ministre flamande du Bien-Être Hilde Crevits (CD&V) avait déjà évoqué une "quatrième situation" en plus des incidents à Oostrozebeke, Hasselt et Halen. Elle avait rapporté un "événement grave" qui n'avait pas été signalé par l'établissement.

Une enquête judiciaire a été ouverte après la mort d'une résidente dans une maison de repos et de soins de Halen dans le Limbourg, à la suite d'une injection d'insuline alors que la personne n'était pas diabétique. Entre-temps, le parquet du Limbourg a indiqué mardi qu'il n'était pas question d'un acte intentionnel mais bien d'une mort naturelle.

Cependant, de sérieux manquements ont été observés lors des visites d'inspection, comme un manque de personnel infirmier, des problèmes de sécurité des médicaments et avec les dossiers de santé des résidents. La surveillance de l'établissement sera donc renforcée.