Le cadavre d'un rorqual à la dérive au large de Zeebrugge

Le cadavre d'un rorqual était à la dérive au large de la Côte belge vendredi, se dirigeant vers Zeebrugge, rapporte Het Laatste Nieuws. L'Institut des sciences naturelles a confirmé l'information.

Le cadavre d'un rorqual à la dérive au large de Zeebrugge
©Shutterstock

Le cétacé se trouve à quelques kilomètres du littoral. Il n'est pas visible depuis la terre ferme. Ce type d'animal n'évolue généralement pas en mer du Nord, trop peu profonde pour lui. D'après une analyse des courants, il serait arrivé à proximité de la Belgique via la Manche, en provenance de l'océan Atlantique. Le Centre de coordination et de sauvetage en mer suit de près le parcours du cadavre et tient informés les navires de passage car, dans l'obscurité, le risque d'accident est réel.

"L'un des scénarios à l'étude serait de contrôler son arrivée sur le rivage. On pourrait ainsi écarter le risque d'une collision avec un navire et éviter que l'animal ne vienne s'isoler à un endroit où il ne pourrait pas être rejeté par la mer sur le rivage", explique Kelle Moreau, porte-parole de l'Institut royal des sciences naturelles. Le dernier échouage d'un rorqual remonte à novembre 2018 en Belgique et une opération de ce type avait justement été menée. Une fois sur la berge, des actions seront entreprises afin de dépecer le cadavre, une tâche que l'Institut mènera en collaboration avec différentes universités. "Nous effectuerons une autopsie afin de tenter de déterminer la cause de la mort. C'est une occasion assez rare, alors nous en profitons pour effectuer d'autres analyses scientifiques, comme l'étude des parasites ou du contenu de son estomac", ajoute le porte-parole.