Un accord relatif à la revalorisation du statut des 909 travailleurs chargés de la maintenance chez ArcelorMittal à Gand a été conclu mercredi après l'intervention d'un médiateur social, a-t-on appris auprès des syndicats.

L'inquiétude régnait depuis le mois de mai au sein des travailleurs en charge de la maintenance avec pour conséquence des mouvements de grève. Un médiateur a été désigné en septembre, direction et syndicats n'ayant pas trouvé de terrain d'entente. Le médiateur a donné la possibilité aux 909 travailleurs de voter par écrit pour l'une des deux propositions. Au total, 249 lettres ont été renvoyées, dont 234 valables.

"172 se sont prononcés en faveur d'un système de rémunération à l'ancienneté pour les travailleurs qui ne subissent pas de tests théoriques", explique Rony Schatteman (FGTB Métal) "Pour les autres catégories, une augmentation salariale plus rapide est également possible", ajoute le délégué syndical.