Le président de la N-VA, Bart De Wever, trouve que les caricatures juives qui ont été montrées au carnaval d'Alost l'année dernière sont "irrespectueuses, point à la ligne".

C'est ce qu'il a déclaré lors de la présentation du livre de son collègue au sein de son parti, André Gantman. Bart De Wever n'approuve pas non plus la défense du bourgmestre d'Alost, Christoph D'Haese (N-VA). Depuis la fin de l'année dernière, le carnaval d'Alost n'est plus reconnu comme patrimoine culturel par l'Unesco. Alost s'est retrouvé dans une tempête l'année dernière à cause d'un char controversé avec des caricatures juives. La communauté juive en a été choquée et a vu des similitudes avec les images d'avant-guerre.

L'Unesco a remis en question la reconnaissance du carnaval d'Alost, mais finalement les autorités communales d'Alost ont pris les devants et le bourgmestre Christoph D'Haese a lui-même demandé le retrait.

"Les Alostois en ont assez des reproches grotesques", a déclaré Christoph D'Haese avant la décision officielle. "Nous ne sommes ni antisémites ni racistes. Celui qui continue à dire cela est de mauvaise foi", disait-il alors.

Mais Bart De Wever souligne sa compréhension à l'égard des sensibilités de la communauté juive. Les ignorer "est irrespectueux". Christoph D'Haese a toujours défendu les carnavalistes responsables en soulignant qu'ils n'avaient aucune intention de faire du tort.

Bart De Wever pense qu'il est préférable de tenir compte du sentiment au sein de la communauté juive. "Je comprends très bien que certaines images, quelle que soit l'intention avec laquelle on les présente, heurtent la sensibilité. Cela montre un manque d'empathie. C'est irrespectueux. Point, à la ligne", a-t-il conclu.