Carina Van Cauter, une députée Open Vld au parlement flamand âgée de 58 ans, sera la prochaine gouverneure de la province de Flandre orientale, alors que son collègue N-VA Jos Lantmeeters, 56 ans, ceindra l'écharpe de gouverneur du Limbourg.

A Louvain, chef-lieu de la province du Bravant flamand, c'est un autre nationaliste, le député fédéral Jan Spooren, 51 ans, qui hérite du titre.

Ces désignations doivent être soumises "pour avis" au gouvernement fédéral.

Elles mettent fin à une longue saga qui avait vu le gouvernement flamand dirigé par le ministre-président Jan Jambon (N-VA) renoncer à la procédure de désignation dite "objective" mise en place par la précédente équipe, celle de Geert Bourgeois, au profit du retour à une procédure "classique" - et donc politique.

Le poste de gouverneur de Flandre orientale était vacant depuis le 1er novembre 2018, avec le départ à la retraite de Jan Briers. Le gouvernement Bourgeois n'avait pas réussi à lui trouver un successeur en raison d'un conflit entre l'Open Vld, qui proposait déjà Mme Van Cauter à l'époque députée fédérale, et la N-VA, qui défendait le nom de Wim Leerman, arrivé en tête au terme d'une procédure de sélection.

En Brabant flamand, M. Spooren succèdera à Lodewijk De Witte, étiqueté sp.a, dont le mandat expirait en principe en décembre dernier lorsqu'il a atteint la limite d'âge de 65 ans. Mais il avait accepter de rester "quelques mois" en fonction, dans l'attente de la désignation d'un successeur. M. De Witte est le premier gouverneur du Brabant flamand après la scission de l'ancienne province du Brabant, en 1995.

M. Spooren, un Limbourgeois d'origine, habite depuis vingt ans à Tervueren, dont il est devenu bourgmestre. Il siège aussi à la Chambre depuis 2014 pour la N-VA.

Au Limbourg, c'est également un N-VA, Jos Lantmeeters, qui ceindra l'écharpe de gouverneur. Il succèdera à Herman Reynders (sp.a) qui a annoncé son départ avant l'heure.

Le sp.a, dans l'opposition en Flandre comme au fédéral, perd ainsi ses deux gouverneurs, dont les postes ont été répartis entre les partis de la coalition suédoise.

Quant au CD&V, il conserve les provinces d'Anvers et de Flandre occidentale, avec les gouverneurs Cathy Berx et Carl Decaluwé.