Selon les résultats, 17 des 140 élèves de maternelle, un professeur et une soignante sont contaminés au variant britannique. Les enfants dont le test est négatif peuvent retourner à l'école.

Les premiers cas détectés remontent à la semaine dernière. Certaines classes avaient été placées en quarantaine. Vendredi, tout le monde a été testé. Aucune contamination n'a été signalée en primaire.