Ce lundi 8 juin , un incident raciste s'est déroulé dans une librairie de Louvain et a été capturé en vidéo ainsi que partagé sur les réseaux sociaux. Les images montrent une dame agresser de manière violente un jeune couple.

Atamhi Cawayu, doctorant à l’Université de Gand, a décidé de partager la vidéo au nom de sa sœur, victime d'une agression raciste. "Après avoir passé son examen à Louvain, elle avait décidé de se rendre dans une librairie avec son petit ami pour se détendre. Ils rigolaient parfois entre eux et cela n'a visiblement pas été apprécié par une femme, blanche, présente également dans le magasin. Cette dernière a alors commencé à s'en prendre violemment au couple avec de nombreuses insultes racistes", décrit-il. "Ma sœur a alors filmé la scène pour recueillir des preuves".

Les images sont sans équivoques et font état de paroles violentes et racistes de la part de la dame filmée: "Vous êtes ici dans mon pays, sale étranger. Retournez dans votre propre pays", "Tu ne peux pas fréquenter un Belge", "Je dois parler en chinois ?", peut-on notamment entendre parmi le flot de propos haineux. Par ailleurs, lorsque la femme se rend compte qu'elle est filmée, elle se met alors à menacer la sœur d'Atamhi de "lui enfoncer un livre au fond de la gorge" si elle n'efface pas le contenu.

Finalement, un vendeur intervient et lorsque le couple lui explique la situation, il affirme avoir entendu la femme faire des remarques similaires à quelqu'un d'autre. A la fin de la vidéo, on peut ainsi voir qu'il décide de la faire sortir de l'établissement en la menaçant d'appeler la police.

"Cet incident n'est plus une surprise pour ma sœur", écrit cependant Atamhi. "Elle, comme tant d'autres noirs et personnes de couleur, sont confrontés au racisme chaque jour. Que ce soit subtil ou explicite, comme c’est le cas ici. Elle est habituée au racisme dans l'espace public. Néanmoins, cela la blesse toujours autant et c'est épuisant psychologiquement. Cela la met en colère que des personnes de couleur doivent continuer à se taire alors que les auteurs d'actes racistes s'en sortent presque toujours sans poursuites judiciaires".

Les Blancs peuvent continuer à harceler de manière raciste des personnes de couleur innocentes. C’est leur privilège”, conclut-il.