Le suspect, K.J. âgé de 50 ans, avait été interpellé dans la nuit de mardi à mercredi au cimetière de Brasschaat, près de la tombe de sa mère. Auparavant, le militaire extrémiste en fuite, Jürgen Conings, s'était également rendu sur la tombe de sa mère pour y laisser ses insignes d'honneur avant de disparaître. Le parquet n'a pas précisé s'il suspectait un comportement mimétique, mais le juge d'instruction a ordonné une expertise psychiatrique de l'intéressé. Les perquisitions menées à son domicile et ses publications sur les réseaux sociaux laissent apparaître des sympathies avec l'extrême droite néo-nazie. Le suspect restera un mois de plus en prison, à moins qu'il ne fasse appel. Il comparaîtra ensuite devant la chambre des mises en accusation de Gand.