Actuellement, les 70 centres situés au nord du pays peuvent assurer quelque 23.000 tests par jour. Le gouvernement flamand avait décidé fin octobre de donner des moyens supplémentaires (2,5 millions d'euros) aux centres de tests et de triage.

Les cercles de médecins généralistes pouvaient ainsi recevoir un subside leur permettant de couvrir les coûts des infrastructures. En contrepartie, il leur était demandé d'assurer un centre de tests par 100.000 habitants, fournissant au moins une capacité de 350 échantillons pour 100.000 habitants par jour, soit un total d'environ 20.000 tests quotidiens. Ce dispositif double la capacité de 10.000 tests par jour réalisés en septembre.

"Les cercles de médecins généralistes ont plus que réussi dans ce domaine", se réjouit le cabinet du ministre Beke. "Ils gèrent actuellement 70 centres de tests en collaboration avec les autorités locales, les services de soins à domicile, les conseils de soins et les hôpitaux. Ces centres peuvent effectuer au total 23.000 tests par jour."

Avec les chiffres de contamination en baisse, cette capacité n'est actuellement pas totalement nécessaire. Mais elle est désormais disponible.