Selon le ministre flamand du bien-être, Wouter Beke (CDV), malgré la progression du nombre de personnes vaccinées en Flandre - près d'un demi million d'ici la fin de la semaine prochaine - le nombre d'infections reste élevé. La capacité de dépistage doit donc également être maintenue. Le gouvernement flamand a donc décidé de débloquer 1,2 million d'euros pour garantir la capacité de dépistage existante dans les centres de tests via les cercles de médecins généralistes jusqu'à la fin du mois de juin. "De nouvelles variantes deviennent dominantes, alors que la campagne de vaccination dépend des approvisionnements des fabricants. Nous voulons donc maintenir la possibilité de réaliser des tests à grande échelle en Flandre", a commenté le ministre Beke, par voie de communiqué.

La Flandre a une capacité suffisante pour tester au moins 20.000 personnes par jour.