Les autorités flamandes ont débloqué trois millions d'euros dans une opération de séduction destinée à faire revenir les touristes étrangers dans ses villes d'arts que sont Bruges, Gand, Anvers, Malines et Louvain. Ces villes ont souffert ces derniers mois car elles dépendent fortement des touristes étrangers et des voyageurs d'affaires, a indiqué la ministre flamande du Tourisme, Zuhal Demir. L'office de tourisme de Flandre (Toerisme Vlaanderen) ciblera dans un premier temps les pays limitrophes avant d'élargir sa stratégie à l'Espagne et l'Italie un peu plus tard cet été.

Le mois dernier, une campagne a été lancée sur les réseaux sociaux, par l'intermédiaire d'influenceurs étrangers. En juin, des publicités seront insérées dans les grands journaux de ces pays,

Toerisme Vlaanderen a pris le pouls auprès de la population étra,gère sur les intentions de voyage après la crise du coronavirus. La part de personnes ne souhaitant pas voyager varie de 4% en Italie à 19% en Grand-Bretagne. L'envie d'évasion est donc bien plus grande que l'an dernier et même un peu plus forte qu'en 2019. Aux Pays-Bas, un vivier de touristes important pour la Flandre, 11% des Néerlandais envisagent de visiter la Flandre prochainement, un pourcentage également en nette hausse par rapport à 2020.