La grève des chauffeurs de bus De Lijn, qui a éclaté mardi dans la périphérie bruxelloise, touche également la région de Louvain jeudi, a indiqué la porte-parole la société de transports flamande. Comme lors des jours précédents, environ 80% des bus ne circulent pas en périphérie bruxelloise ce jeudi. La moitié des bus ne roulent pas non plus dans le réseau urbain de Louvain.

Le personnel dénonce notamment des problèmes de planning qui sont liés, selon les syndicats, aux réductions des coûts et à la réorganisation mise en oeuvre par l'entreprise depuis plusieurs mois. Les horaires irréguliers nuisent à la vie sociale et familiale des employés, déplorent les organisations syndicales.

Les responsables de De Lijn soulignent néanmoins que de nombreuses mesures ont déjà été prises et que des investissements ont été réalisés afin de faciliter les conditions de travail des chauffeurs. "Tous les efforts ne sont pas visibles à court terme", ajoute la porte-parole.

La direction et les syndicats ne sont pas parvenus à un accord mercredi, après des heures de négociations. Selon les syndicats, la direction n'a fait aucune concession importante pour satisfaire leurs revendications.

Aucune nouvelle réunion n'est programmée pour le moment.