La principale de ces "lockdown parties" a réuni 25 personnes, issues de cinq familles, à Anvers-Nord. Lors d'une deuxième fête, 15 personnes étaient présentes. Enfin, la police anversoise a également trouvé dans le même bâtiment un total de 36 personnes à différentes fêtes dont les appartements avaient été loués pour l'occasion.

Un homme qui a été surpris pour la deuxième fois au cours de la même soirée par les forces de l'ordre a également été interpellé. "Nous n'allions pas lui donner une troisième chance", a justifié le porte-parole de la police, Willem Migom.

La police d'Anvers a également reçu de nombreux appels concernant les feux d'artifice, mais nettement moins que les autres années. Une dizaine de personnes ont été prises en flagrant délit pour avoir enfreint l'interdiction des feux d'artifice ou perturbé l'ordre public et ont été interpellées. Il y a également eu une dizaine d'arrestations pour ivresse publique et autant pour d'autres incidents tels que de la violence intrafamiliale.