Un message en ce sens a en effet circulé sur les réseaux sociaux. Les forces de l'ordre seront présentes en masse dans le centre-ville, avec des canons à eau, des drones et des chiens. Le bourgmestre Paul Van Miert (N-VA) lance également un appel aux parents des jeunes qui ont propagé ce message et qui ont déjà été identifiés, pour qu'ils ne sortent pas samedi.

La police locale enquête depuis le début de la semaine sur un appel aux émeutes samedi sur la Grand-Place de Turnhout. La personne à l'origine du message n'a pas encore été identifiée. Il pourrait avoir été envoyé des Pays-Bas. Une vingtaine de jeunes l'ont ensuite diffusé.

"Il s'agit principalement de jeunes de 16 et 17 ans de Turnhout et de communes voisines, qui ne sont pas connus de la police", indique le bourgmestre. "À la demande de la police, j'ai commencé à appeler leurs parents en leur indiquant que diffuser un appel à la violence était punissable et qu'ils devraient essayer de mieux contrôler ce que leurs enfants font en ligne. Je leur ai aussi demandé de garder ceux-ci à la maison samedi."

Des contrôles aux frontières et dans les transports en commun son aussi prévus.