Le gouverneur craint que la pression sur le littoral augmente de ce fait. Depuis plusieurs semaines, la nervosité règne à la Côte à propos des vacances de Pâques. La crainte est qu'en raison de l'interdiction de voyager, de nombreuses personnes se ruent à la mer. Le resserrement nouvellement annoncé des mesures suscite désormais des inquiétudes supplémentaires. "Désormais, non seulement les établissements horeca, mais aussi les magasins sont fermés. Ici et là, les gens vont faire leurs courses sur rendez-vous, mais cela signifie encore une fois moins d'opportunités de diffusion dans le temps des visites", selon Carl Decaluwé.

Le gouverneur s'attend à beaucoup de problèmes, surtout par beau temps. "Je n'ai pas un bon pressentiment à ce sujet. Nous aurons des problèmes à la Côte. Par beau temps, je recommanderais quand même aux excursionnistes de ne pas venir en masse. Sinon, ça ne sera pas gérable ici".