Le suspect de 18 ans, interpellé lundi dans le cadre de l'enquête sur des menaces reçues par l'Université d'Anvers (UAntwerpen), a été relâché, indique mardi le parquet. Selon l'enquête et l'audition du jeune, il apparaît que le suspect est bien le propriétaire du compte qui a envoyé le message de menace mais qu'il n'en a peut-être pas été l'expéditeur. 

Lundi, les campus de l'Université ont été bouclés après qu'un message eut été envoyé par courriel et sur le réseau social Snapchat au service d'assistance de l'université par un prétendu étudiant en médecine. Celui-ci évoquait notamment une attaque par un homme armé.

Un suspect avait été interpellé en soirée, il a été relâché.