La grève en cours à la prison d'Anvers se poursuivra au minimum jusqu'à lundi, indique vendredi soir le syndicat libéral SLFP. "La direction résiste encore sur certains points", selon lui. Les gardiens de la prison d'Anvers sont en grève depuis jeudi dernier pour protester contre le manque de personnel. Ils exigent des adaptations afin que la situation soit gérable.

Direction et personnel se sont parlé jeudi et une réunion a eu lieu vendredi matin avec les syndicats. Une proposition a été faite et présentée par les syndicats au personnel mais elle a été jugée insuffisante. "Il avait été décidé que certains points devaient absolument être rencontrés pour que le travail reprenne", explique Eddy De Smedt (SLFP). "La direction ne souhaite pas faire de concessions sur certains de ces points".

Les syndicats espèrent pourtant encore arriver à un accord lundi. "La direction accepte d'adapter le schéma de travail en fonction du manque de personnel", selon Eddy De Smedt. "Mais sur d'autres points comme celui de servir le repas du soir en même temps que celui de midi, elle ne veut pas faire de concessions".

Les détenus devront donc passer le week-end dans leur cellule. Selon les syndicats, cette situation a causé des incidents dans la nuit de jeudi à vendredi. D'après l'administration pénitentiaire, tout est calme en ce moment.