La zone de police de Knokke-Heist/Damme a mis en place plusieurs barrages à la frontière avec les Pays-Bas pour empêcher le trafic de transit, indique lundi la porte-parole de la zone, qui précise que des patrouilles mobiles renforceront les contrôles.

Afin d'éviter que des gens ne se déplacent inutilement autour de la frontière, les forces de l'ordre ont installé des blocs de béton sur les petites routes.

"Toute personne arrêtée lors d'un déplacement non essentiel sera immédiatement verbalisée. Il y a eu suffisamment d'avertissements", préviennent les autorités.

La police continue également de contrôler les accès à la côte et des patrouilles sont également déployées dans le Ryckeveldebos. "Le week-end dernier, nous avons reçu de nombreux rapports faisant état de parkings pleins et de personnes s'y rassemblant", justifie-t-elle, alors qu'elle a déjà établi 42 procès-verbaux pour rassemblements interdits et mouvements non essentiels.