Flandre

Le tribunal correctionnel de Bruxelles a acquitté mardi le collège du Sacré Coeur de Hal (Heilig Hartcollege), dans le Brabant flamand. 

Les parents d'une élève qui aurait été harcelée dans l'école avaient poursuivi en justice l'établissement scolaire et réclamé un dédommagement de 3.000 euros, affirmant que celui-ci n'était pas intervenu ou pas suffisamment contre les enfants qui maltraitaient leur progéniture. Le harcèlement aurait débuté lorsque l'élève, Y.V., se trouvait en cinquième année au Heilig Hartcollege. La jeune fille avait changé d'orientation mais les sévices n'avaient pas cessé. Finalement, elle était restée chez elle sur ordonnance du médecin et n'avait terminé que son stage. Elle avait ensuite changé d'école.

Selon les parents de la victime, la direction de l'établissement était au courant depuis le début du harcèlement mais n'aurait pas pris les plaintes au sérieux. La jeune fille aurait seulement été envoyée suivre un cours de résistance morale tandis que ses harceleurs n'étaient que peu ou pas réprimandés.

Le parquet de Hal-Vilvorde avait requis l'acquittement du collège, ne voyant aucune raison de le condamner. Le tribunal a suivi ce raisonnement. Selon lui, l'établissement avait effectivement déployé des efforts pour lutter contre cette maltraitance. En outre, cette affaire devrait plutôt être réglée au civil, a-t-il estimé.