L'incendie s'est déclaré vers 9h ce matin dans la réserve naturelle d'environ 1 500 hectares, qui s'étend sur Brasschaat, Brecht et Wuustwezel. Selon Mme Berx, qui s'est rendue sur place, les flammes touchaient 200 à 300 hectares du domaine vers 14h30 principalement dans la région de Brecht. Le brasier n'était pas maîtrisé et se propageait toujours vendredi après-midi. Le panache de fumée s'étend également et conduit à des nuisances olfactives à la limite orientale d'Anvers.

Le feu s'est déclaré après des exercices de tir de l'armée. La fumée est visible à des kilomètres à la ronde, l'ampleur de l'incendie a mené à l'intervention de plusieurs corps de pompiers. Une centaine de sapeurs sont déployés, a précisé la gouverneure.


Dans un premier temps, le nuage de fumée est resté au-dessus du domaine et n'a pas provoqué de désagréments pour les riverains. Les flammes ont toutefois continué à se répandre. La fumée est désormais à l'origine de nuisances dans les environs du Groot Schietveld.

C'est pourquoi la gouverneure d'Anvers a décidé de déclencher la phase provinciale du plan catastrophe, a-t-elle expliqué. Des renforts des Pays-Bas ont été sollicités pour réussir à maîtriser le brasier. Des équipes spécialisées dans la lutte contre les incendies de forêt viennent également du Limbourg, a signalé Mme Berx. Plusieurs hélicoptères survolent également la zone pour tenter d'éteindre le brasier.

© Belga

La lutte contre les flammes devrait durer jusqu'en soirée, selon la gouverneure. Aucun blessé n'est à déplorer, mais plusieurs ambulances sont présentes au cas où. Plus de 180 hommes, policiers et pompiers, sont descendus sur place. 

Toute personne dérangée par la fumée est priée de fermer les portes et fenêtres de son habitation ou de couper la ventilation de son véhicule. Il est également préférable d'éviter les environs de Brecht, a encore recommandé Mme Berx.

Dans les environs du domaine, plusieurs routes ont été fermées à la circulation. Il n'est pas, dans l'immédiat, question d'évacuer les riverains, même si des préparatifs en ce sens sont en cours. "Nous regardons en particulier les fermes dans les environs et le nombre d'animaux qu'elles ont, au cas où nous devrions évacuer", a détaillé la gouverneure de la province d'Anvers.

La fumée dégagée est même observable depuis les images satellites, comme l'expliquent nos confrères du Het Laatste Nieuws.