La place Saint-Pierre de Gand s'est retrouvée bondée. Une centaine d'étudiants se sont rassemblés mercredi soir, dans ce qui semble être une lockdown party organisée, rapporte HLN. Musique à fond et danse, le regroupement a attiré l'attention des passants, qui ont filmé la scène et averti la police.

A l'arrivée des forces de l'ordre, le groupe s'est rapidement dispersé et les fêtards ont pris la fuite. Personne n'a été arrêté pour le moment. La situation est ensuite retournée au calme, la place sécurisée par la police.

Le bourgmestre de Gand, Mathias De Clercq (Open Vld) a dit regretter l'événement.

"C'est difficile pour tout le monde, en particulier pour les étudiants", a-t-il reconnu. "Je m'en rends bien compte. Tout le monde fait beaucoup d'efforts depuis longtemps. Mais ces efforts portent leurs fruits, les chiffres épidémiologiques vont dans la bonne direction. On ne peut pas gâcher ça maintenant."

"Il reste important que nous continuions à suivre attentivement les directives et que nous restions prudents. C'est le moyen le plus rapide de se débarrasser du virus", a-t-il prévenu.