La chambre du conseil de Hasselt a décidé vendredi de renvoyer devant le tribunal correctionnel Anick Berghmans, ex-échevine sp.a à Lommel, pour sa potentielle implication dans l'attaque à l'explosif d'un distributeur de billets bpost à Lommel, le 21 juin 2018. Elle est poursuivie pour association de malfaiteurs. Un fugitif de Zele et trois Néerlandais sont également renvoyés. Anick Berghmans était présente à l'audience vendredi, accompagnée de ses conseils Mes Peter Donné et Jeroen Vandenberk.

Le 21 juin 2018, après l'attaque d'un distributeur dans une agence bpost de Lommel, un véhicule recherché avait été retrouvé sous une toile derrière la maison de l'ex-échevine. Des billets maculés d'encre y avait été découverts. Anick Berghmans avait été interpellée le 26 juin à son domicile et libérée le même jour après audition. Elle a toujours nié toute implication. Un de ses amis avait été arrêté en même temps qu'elle puis libéré. Il n'est pas renvoyé devant le tribunal correctionnel.

Les quatre autres suspects doivent répondre d'une attaque à l'explosif le 4 juin 2018 d'un distributeur à Kinrooi. Deux distributeurs avaient été détruits, ce qui avait causé d'importants dégâts matériels, à l'inverse du faible butin.