La jeune femme s'est rendue mercredi à l'hôpital. Elle présentait des blessures de nature gynécologique. Ses propos confus ont poussé les médecins à appeler la police, qui a retrouvé à son domicile le cadavre d'un bébé. La mère a été placée sous mandat d'arrêt par un juge d'instruction.

La jeune femme "s'est présentée à l'hôpital le mercredi 26 août 2020 avec des blessures de nature gynécologique", a expliqué Gilles Blondeau. "Étant donné que ses déclarations et que les constatations étaient inquiétantes, la police locale a été avertie. Celle-ci a alors informé le parquet de Hal-Vilvorde."

La police a ensuite interrogé la jeune femme et a effectué une perquisition à son domicile. "Lorsque les restes d'un nourrisson ont été découverts dans la maison où résidait" la femme de 28 ans, "un juge d'instruction a été requis pour faits d'infanticide", poursuit le porte-parole. "Le parquet, le juge d'instruction, le laboratoire de la police judiciaire fédérale, le médecin légiste et la section de recherche de la police locale sont descendus sur les lieux." La suspecte "a été privée de liberté et placée sous mandat d'arrêt par le juge d'instruction".

Selon le parquet, les premiers éléments de l'enquête ont montré que la mère avait agi seule et que les autres membres de la famille qui résidaient à la même adresse n'étaient pas au courant des faits.

"La suite de l'enquête devra éclaircir les circonstances précises des faits ainsi que l'état mental" de la jeune femme, ajoute le parquet qui ne donnera pas plus de détails pour l'instant pour respecter l'intimité des personnes impliquées.