Hainaut

Née d’une fusion volontaire au 1er janvier 2000 entre le Foyer de la Thudinie et les Maisons de la Haute-Sambre, la société de logement social Le Foyer de la Haute-Sambre couvre aujourd’hui le territoire des communes de Thuin, Erquelinnes, Merbes-le-Château, Lobbes et Ham-sur-Heure/Nalinnes.

"Nous avons un patrimoine immobilier de 1 130 logements sociaux et 16 logements moyens, soit un total de 1 146 logements , précise son directeur-gérant Jean-Claude Leyman . Nous avons, en plus, construit 53 logements à vendre; 47 au domaine du Houillon à Thuin et 6 à Sars-la-Buissière."

Les derniers chantiers

Histoire de dresser un bilan de tout ce qui a été réalisé au cours de ces dernières années, les responsables du Foyer de la Haute-Sambre, quelques élus des communes associées et le ministre wallon du Logement, Paul Furlan (PS), ont récemment visité les derniers chantiers et constructions compris dans l’ancrage communal et dans le programme wallon Pivert 2 (il porte sur des travaux permettant de réduire la consommation énergétique des bâtiments, NdlR).

"Depuis septembre 2012, à travers les ancrages communaux, nous avons construit pas moins de cent quarante-quatre logements sur le territoire de Thuin, Lobbes, Merbes-le-Château et Erquelinnes pour un montant total de 20 021 000 euros. Nous avons reçu des subsides de la Région wallonne pour 8 626 750 euros. A travers Pivert 2, nous allons rénover quarante-deux habitations à Lobbes pour 1 890 000 euros et vingt-neuf à E rquelinnes pour 1 181 000 euros. Des projets subsidiés à hauteur de 75 % par la tutelle."

Créer des habitations

Jean-Claude Leyman précise que malgré le fait que ce bilan soit plus que positif, le Foyer de la Haute-Sambre ne s’arrêtera pas en si bon chemin.

"Nous avons la ferme intention de créer des habitations à Solre-sur-Sambre" (Erquelinnes) .

Le Foyer de la Haute-Sambre va dans un futur proche agrandir son territoire.

"La commune de Walcourt va bientôt se joindre à nous. Le conseil d’administration de l’Eau Noire et le nôtre se sont mis d’accord. Il nous reste plus qu’à avoir l’aval du comité d’acquisition. A Walcourt, nous avons d’ailleurs quelques projets en tête, comme la création de onze logements au centre-ville."