La Zone de Police locale de Charleroi est confrontée à plusieurs cas de membres du personnel contaminés par la Covid-19, 17 cas ont été confirmés.

"Et ce malgré toutes les mesures prises par la direction de la ZP pour empêcher la propagation du virus, tant par le rappel des mesures d’hygiène et des gestes barrières, l’instauration d’un point in et d’un point out avec un seul sens de circulation, tant à l’entrée de la tour que dans les étages de celle-ci, la désinfection des endroits touchés, le réaménagement de certains bureaux pour éviter d’avoir un collègue à proximité et se faisant face, etc.", note la police dans un communiqué envoyé mardi soir aux rédactions locales.

Mardi soir, un courrier a été rédigé par la direction pour solliciter "l'appui de la Commission Permanente de la Police Locale (CPPL) auprès du Comité de Concertation Supérieur des services de police" : objectif, demander l'autorisation de procéder au testing de l'ensemble de la zone. Civils et policiers compris, le nombre de personnes employées par la Zone de Police de Charleroi se chiffre à 1100 au total. Il s'agissait d'une demande syndicale.

La décision, "sollicitée en urgence", est attendue pour ce mercredi 29 juillet. "Elle précisera si les frais engendrés par ce testing seront pris en charge par le Fédéral. Dans la négative, le bourgmestre de Charleroi a annoncé que ceux-ci seront couverts par le local."