Six cents logements construits par le Val d’Heure pour 2011

La société des logements sociaux, le Val d’Heure étudie un investissement pour augmenter son parc d’habitations. Ce projet s’établira sur une superficie de 24 hectares dans la rue des Closières à Mont-sur-Marchienne.

Logan Dandois

La société des logements sociaux, le Val d’Heure étudie un investissement pour augmenter son parc d’habitations. Ce projet s’établira sur une superficie de 24 hectares dans la rue des Closières à Mont-sur-Marchienne.

"On attend beaucoup de monde à Charleroi dans les prochaines années" , précise Bernard Vanhemmeseel, directeur gérant de la société. Charleroi ville à la mode, la société y croit : environ 600 logements seront construits sur le site.

Ces infrastructures seront destinées à un large public : tout d’abord les personnes handicapées et à mobilité réduite, ensuite les personnes âgées, les étudiants, le domaine privé et aussi les personnes en difficulté. Une partie de ces bâtiments sera destinée à la vente et une autre à la location.

Au-delà, le projet se veut aussi de proximité : "On veut que ce projet soit intergénérationnel et qu’il améliore l’intégration des personnes handicapées ou à mobilité réduite." Des services seront ainsi prévus : une antenne sociale du CPAS, une régie de quartier et peut-être les bureaux du Val d’Heure.

En ce qui concerne les constructions, celles-ci seront destinées à un développement durable et posséderont un système de scission du bâtiment en modules assemblables (changement de la taille des pièces de la maison), un nouveau système d’isolation, des modularités des espaces intérieurs permettant l’accueil de la personne handicapée et de sa famille et aussi une possibilité de studios pour les étudiants.

Enfin, la volonté est d’intégrer ces éco-logements évolutifs au voisinage et son environnement afin de rester en harmonie avec ce dernier.