Double assassinat à Tournai: le mandat d'arrêt du suspect confirmé

Suspecté d'avoir tué le jeudi 14 août dernier Philippe Laurent (64 ans), puis le même jour son épouse Véronique Mercier (52 ans), Michaël Dhenin a été placé mercredi sous mandat d'arrêt par la juge d'instruction Mme Dierick.

Belga
Double assassinat à Tournai: le mandat d'arrêt du suspect confirmé
©Photo News

Inculpé d'assassinat à l'encontre d'un couple de Barry (Tournai), Michaël Dhenin a comparu vendredi matin devant la chambre du conseil de Tournai. Sans surprise, l'instance a confirmé pour un mois son mandat d'arrêt. Un expert psychiatrique sera désigné. Présidée par le juge Jean-Paul Raynal, la chambre du conseil de Tournai devait infirmer ou confirmer pour une période d'un mois le mandat d'arrêt à charge du suspect. La défense de Michaël Dhenin a été assurée par Me Lucie Vanardois. Le ministère public était représenté par Anne-Michèle Scleich, 1er substitut du procureur du roi de Tournai. L'arrestation a été confirmée.

Michaël Dhenin a réintégré sa cellule de la prison de Tournai. Il comparaîtra à nouveau devant la chambre du conseil de Tournai le mardi 23 septembre prochain. "Un collège d'experts sera prochainement désigné concernant l'état mental de l'inculpé, au moment des faits", a précisé vendredi Mme Scleich.

Suspecté d'avoir tué le jeudi 14 août dernier Philippe Laurent (64 ans), puis le même jour son épouse Véronique Mercier (52 ans), Michaël Dhenin a été placé mercredi sous mandat d'arrêt par la juge d'instruction Mme Dierick. Âgé de 39 ans, domicilié à la rue de la Saulx à Roucourt, dans l'entité de Péruwelz, l'intéressé a été inculpé d'assassinat, de vol de numéraire, d'utilisation de cartes bancaires et d'escroquerie informatique. L'individu est en aveux.

Le mobile du crime n'a cependant pas été dévoilé par le parquet de Tournai. "La motivation n'est pas claire, le motif serait d'ordre personnel", avait juste indiqué à ce sujet le parquet. C'est l'utilisation des cartes bancaires des victimes qui a permis aux enquêteurs de remonter jusqu'à l'assassin. L'inculpé avoue avoir commis les faits seuls. Il est en aveux de coups sur Philippe Laurent et d'avoir étranglé son épouse.

Connu de la justice, l'individu a déjà été condamné par le tribunal correctionnel pour incendie volontaire, vols avec effraction, vols avec violences et port d'arme prohibée.

Samedi dernier, le corps sans vie de Mme Mercier avait été retrouvé dans le grenier de son habitation. Professeur d'art à St-Luc (Tournai), la victime était liée et bâillonnée. Mme Mercier est morte par asphyxie, a déterminé le médecin légiste. Le lendemain, le corps de Philippe Laurent était découvert dans une réserve de bois proche de la maison du couple. Le corps du sculpteur portait de nombreuses traces de coups. Dans ce même dossier, l'épouse de Michaël Dhenin a été inculpée de recel mais laissée en liberté sous conditions.